Aveyron Labo

Maladie d'AUJESZKY : 1 foyer porcin détecté en Haute-Garonne

C'est dans un élevage de porcs plein air qu'a été découvert un foyer de la maladie d'Aujeszky.

Par le communiqué de presse du 26 décembre 2019, la préfecture de la Hte-Garonne indique que le cas a été confirmé par le laboratoire national de référence à Ploufragan. L'élevage de porcs est situé à Bretx.

Ce virus est hautement contagieux ; il touche principalement les porcs domestiques et les sangliers.

A noter que cette maladie n'est pas transmissible à l'homme et la viande peut être consommée.

Le statut "indemne d'Aujeszky" du département de la Haute-Garonne est suspendu temporairement jusqu'à assainissement complet de l'élevage infecté. L'hypothèse d'une contamination des porcs domestiques élevés en plein air à partir de sangliers sauvages infectés apparaît vraissemblable.

Plan d'éradication BVD

Résultat de recherche d'images pour "DESSIN BOVIN"La BVD (maladie des muqueuses chez les bovins) est un pestivirus. Elle se manifeste par des problèmes de reproduction, des pathologies néonatales et chutes de production. Elle se transmet par contact entre un animal sain et un animal infecté, ou in utero de la mère au veau. Elle n’est pas transmissible à l’homme.

De lourdes pertes sanitaires et économiques sont évaluées en élevage infectés.

Dans ce contexte, une décision nationale s’est imposée (arrêté ministériel paru le 31/07/2019) par la mise en place d’un plan d’éradication par le GDS France, l’objectif étant de dépister et éliminer les IPI (Infectés Permanents Immunotolérants) et de prévenir la diffusion de la BVD en attribuant aux animaux ou aux cheptels un statut.

AVEYRON LABO participe à ce dépistage ; il procède à des analyses sérologiques.

Pour plus de détails, contacter :

Service clients AVEYRON LABO

Tél  05 65 76 51 13

La Besnoitiose chez les bovins, maladie transmise par les insectes

 

Appelée aussi anasarque ou maladie de la peau de l’éléphant, la besnoitiose est liée à la présence dans l’organisme d’un protozoaire : Besnoitia Besnoiti. C’est un parasite microscopique. Il se transmet d’un bovin à un autre par des insectes piqueurs, vecteurs de cette maladie, expliquant aussi son pic d’apparition en été.

2 catégories d’insectes sont incriminés :

  • -        Les taons
  • -        Les stomoxes (ressemble à une mouche domestique).

Longtemps cantonnée dans les Pyrénées, elle se diffuse depuis peu vers le Nord et concerne désormais une cinquantaine de départements. 2 cas ont été mis en évidence cet été 2019 en Belgique.

Cette dissémination n’est pas le fait des insectes : la maladie se déplace aussi en camion !

Pour autant, elle est une maladie non réglementée ; elle ne fait pas l’objet de dépistage obligatoire.

La besnoitiose n’est pas une zoonose. La viande est consommable.

Extrait de : Réussir Bovins viande 10/2019

Brucellose porcine : un foyer confirmé dans le Lot

Un foyer de brucellose porcine à Brucella suis sérovar2 a été confirmé le 23/07/2019 au sein d’un élevage naisseur de porcs plein-air (une cinquantaine de reproducteurs) situé dans le département du Lot. Suite à l’observation depuis mai 2019 de troubles de la reproduction au sein de l’élevage, les résultats sérologiques ont confirmé la présence de la brucellose porcine le 10/07/2019 et le typage effectué par le LNR de Maisons-Alfort le 23/07/2019 a révélé qu’il s’agissait de Brucella suis sérovar 2 (danger sanitaire de deuxième catégorie, à déclaration obligatoire).

Des mesures de gestion ont été mises en œuvre et des investigations épidémiologiques ont été mises en place notamment concernant les bovins et les ovins de l’exploitation.

Un foyer de brucellose porcine avait été identifié en semaine 27 au sein d’un élevage porcin de la région d’Osmets, dans le département des Hautes-Pyrénées. Dans le cadre du contrôle sérologique annuel pour le maintien de la qualification indemne de brucellose porcine, une suspicion sérologique a été signalée avec 12 porcs positifs parmi les 44 porcins de l’exploitation. Des troubles de la reproduction étaient observés au sein de l’élevage depuis quelques mois. Le foyer a été confirmé le 22/05/2019 par le LNR de Maisons-Alfort. Il s’agit de Brucella suis sérovar 2. Une enquête épidémiologique est en cours. Des mesures de dépeuplement de l’exploitation, de désinfection/nettoyage ont été mises en place et seront suivies d’un vide sanitaire d'une durée minimale de trois mois.

 

Source : Plateforme ESA Epidémiosurveillance Santé animale 06/08/2019

AVEYRON LABO est de retour au Sommet de l'Elevage du 2 au 4 oct 2019

Venez nous rencontrer au Sommet de l'élevage à Cournon du 2 au 4 octobre 2019

Hall 3 - Bovins viande

Allée A

Stand n° 58

 

L'équipe d'Aveyron Labo vous y attend.

 

 

Agro-alimentaire

Eau & Environnement

Santé animale

Produits et Services